Le secteur technologique canadien s'apprête à accroître l'activité d'introduction en bourse en 2015

Kensington Venture Fund Premier tour d’investissement pour capitaliser sur la résurgence du marché technologique

TORONTO, le 19 janvier 2015 – Kensington Capital Partners Limited (Kensington) a annoncé aujourd’hui ses quatre premiers investissements dans le Kensington Venture Fund. Lancé en novembre 2014 avec une première clôture des engagements de l’investisseur totalisant 160 millions de dollars, le Fonds fait partie du Plan d’action pour le capital-risque (VCAP) du gouvernement du Canada.

TCes nouveaux investissements coïncident avec la résurgence dans le secteur technologique canadien. Après avoir assisté à des baisses dans les secteurs du pétrole et du gaz et des mines et des matériaux, de nombreux investisseurs canadiens recherchent maintenant la technologie pour la croissance.

“Nous sommes fiers de collaborer avec le secteur privé pour renforcer tous les niveaux de l’écosystème du capital-risque au Canada », a déclaré le ministre de l’Industrie, James Moore. «Notre capacité collective à donner aux entrepreneurs canadiens l’accès à des montants importants de capital créera de nouveaux emplois, aidera à financer des idées plus novatrices et permettra aux entreprises technologiques canadiennes de créer des entreprises concurrentielles à l’échelle mondiale sur le sol canadien.”

Rick Nathan, directeur général, Kensington Capital Partners, prédit cette année sera encore mieux. Citant un nombre croissant de nouvelles entreprises financées, de nouveaux groupes de capital-risque se forment avec des incubateurs, des accélérateurs et une communauté active d’investisseurs individuels, Nathan dit que ce sera une année breakout pour les entreprises technologiques canadiennes.

“Au cours des dernières années, le secteur technologique du Canada a vu très peu d’entreprises atteindre l’ampleur et la croissance nécessaires pour des offres publiques réussies », a déclaré M. Nathan. « Cependant, les conditions sont maintenant mûres, le marché est beaucoup plus sain et plus réceptif aux histoires de technologie qu’il a été dans le passé. L’an dernier, nous avons assisté à une vague d’introductions en bourse aux États-Unis et nous prévoyons que 2015 apportera une vague d’introductions en bourse technologiques canadiennes, ce qui prouve que nous avons finalement créé un marché mature et bien développé pour les technologies émergentes au Canada.”

Depuis l’annonce initiale du Fonds en novembre, des dizaines de start-up et de gestionnaires de fonds de capital-risque sont venus de partout au pays à la recherche de financement. Les quatre premiers investissements dans le Kensington Venture Fund sont les suivants:

  1. Partenaires géorgiens II: Investissez dans l’expansion des entreprises de logiciels, d’Internet et d’information qui exploitent Applied Analytics: la convergence des solutions d’affaires basées sur les bases de données, de Big Data et des droits d’information étendus. Parmi les sociétés de portefeuille notables du Fonds figurent Shopify (Ottawa) et Vision Critical (Vancouver). (Toronto, ON.)
  2. NOVACAP TMT IV: Se concentre sur la croissance de la phase ultérieure et la technologie établie, les médias et les entreprises de télécommunications. (Montréal, QC)
  3. Blue Ant Media Inc.: Possède et exploite 11 marques de médias sur les plateformes médiatiques traditionnelles et numériques, dont huit chaînes câblées spécialisées, un réseau multicanal YouTube et des événements en direct. (Toronto, ON.)
  4. Walden Venture Capital VIII : cible les investissements de Sprout Stage ™ axés sur les médias numériques et les services en nuage. (San Francisco, Californie)

“Nous sommes fiers d’avoir accès à ces investissements de très haute qualité pour notre Fonds, qui est d’abord et avant tout conçu pour obtenir de solides rendements financiers pour nos investisseurs », a déclaré M. Nathan, ancien président et président de CVCA, Association de capital de risque et de private equity. «Le renouveau du marché canadien de la technologie devrait fournir un élan supplémentaire pour permettre à ces entreprises de croître plus rapidement pour réussir. La sélection d’une entreprise de premier plan de la Silicon Valley, telle que Walden, offre à notre portefeuille une forte présence sur ce marché crucial, avec une valeur stratégique importante pour notre Fonds dans son ensemble.”

“Kensington apporte constamment une valeur et une perspective exceptionnelles à nos discussions au conseil d’administration », a déclaré Michael MacMillan, PDG de Blue Ant Media. «Ils ont une longue expérience de travail avec des entreprises émergentes comme la nôtre et ils savent comment générer de la valeur. Nous sommes impatients de travailler avec Kensington alors que nous continuons de croître et de faire de Blue Ant Media une grande réussite.”

Les investisseurs du Fonds de capital de risque Kensington incluent Richardson GMP, OpenText Corporation, la Banque Royale du Canada, BMO Groupe financier, la Banque CIBC, le Groupe Banque TD et la Banque Scotia ainsi que des investisseurs individuels, aux côtés du gouvernement du Canada. Le fonds reste ouvert à de nouveaux investisseurs accrédités et institutionnels jusqu’à ce qu’il atteigne sa taille maximale de 300 millions de dollars.

À propos de Kensington:

Kensington est un important investisseur canadien indépendant dans des actifs alternatifs. Fondée en 1996, et avec plus de 600 millions de dollars investis à ce jour dans le private equity, le capital de risque, l’infrastructure et les hedge funds, l’approche de gestion active et les relations basées sur Kensington ont généré des rendements du quartile supérieur pour les investisseurs. Pour plus d’informations, visitezwww.kcpl.ca.

À propos du Plan d’action pour le capital de risque du gouvernement du Canada (VCAP):

Le VCAP est une stratégie de 400 millions de dollars lancée en janvier 2013 pour aider à accroître les investissements du secteur privé dans les capitaux à risque au stade précoce et contribuer au dynamisme du secteur du capital de risque au secteur privé au Canada. Le VCAP comprend l’engagement d’établir jusqu’à quatre fonds de fonds nouveaux ou recapitalisés gérés par le secteur privé avec des investisseurs du secteur privé et des provinces intéressées. La Banque de développement du Canada facilite la mise en œuvre du VCAP au nom du gouvernement du Canada en fournissant des services d’experts indépendants, en assurant la diligence raisonnable, en appuyant les négociations avec les fonds et les autres investisseurs et en aidant au déploiement des investissements du VCAP.

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec:

Aliya Jiwan-Thawer
Broad Reach Communications
416.999.3355 / Ajiwan-thawer@broadreachcommunications.com